On vous dit tout sur l' » AFTER BURN EFFECT »

AfterBurn Effect

Avez vous déjà entendu parler de l’AfterBurn Effect ? Cette légende qui raconte que le corps continue de brûler des calories après avoir terminé un entaînement. Trop beau pour être vrai ? Légende urbaine ? On vous explique tout juste après ! 

Pour bien comprendre ce qu’est l’AfterBurn Effect, il nous faut d’abord voir quelques généralités importantes relatives au sport, et à la dépense calorique en général. Pendant une séance de sport, votre rythme cardiaque va accélérer pour que le sang apporte plus vite de l’energie à vos muscles qui sont en plein travail. Plusieurs conséquences : vous allez être essoufflé, vos muscles se contractent et produisent de la chaleur (ce sont les calories qui brûlent) et cette chaleur provient des glucides (sucres) et des lipides (du gras) que consomment vos muscles.

L’AfterBurn Effect, qu’est ce que c’est ?

L’AfterBurn Effect (Effet Post Combustion, en français) c’est le mécanisme par lequel le corps, après une séance de sport, va mettre en place plusieurs processus pour revenir à son état « normal » de repos. Il est très dépendant de la séance que vous allez réaliser, puisque plus on fatigue notre organisme, plus il aura besoin d’efforts pour revenir à son état de repos. L’AfterBurn Effect dépend donc de plusieurs facteurs, que nous vous avons classé ici du plus influent au moins influent :

  • La nature de la séance : Les séances de forme « HIIT » ( High Intensity Interval Training) sont celles qui sont le plus susceptibles de provoquer un AfterBurn Effect intense. Et on a une bonne nouvelle pour vous : La plupart de nos cours sont construits sur ce modèle, AquaBodyBike, AquaCircuit et AquaDynamic en tête ! Un cours en interval training permet d’alterner des efforts intenses avec des périodes de repos pour permettre au cœur de monter en rythme, puis de récupérer. L’alternance de ces phases stimule le métabolisme et donc votre dépense de calorie pendant , et même après la séance.
  • Votre corpulence : Plus vous êtes grands, et disposez d’une grande masse musculaire, plus vous allez brûler des calories. Mais ce n’est pas tout, les personnes disposant de stocks de graisses plus grands brûlent elles aussi plus de calories ! Bonne nouvelle, non ?
  • Votre métabolisme : Il est directement en lien avec votre corpulence et votre composition corporelle. Néanmoins, celui-ci peut s’entraîner. Plus on fait de sport, plus on apprend à notre corps à brûler des calories. Le secret, c’est la régularité !
  • Votre âge : Plus vous êtes jeune, plus l’AfterBurn Effect est puissant ! Mais rien à craindre, ça ne veut pas dire qu’il disparaît en viellissant !
  • Votre sexe : Désolé mesdames, mais il semblerait que les hommes ont plus de facilité à brûler des calories, en lien avec leur métabolisme souvent plus rapide. Ce constat reste une moyenne et de nombeuses exceptions existent !

Comment ça marche ?

Après une séance de sport intense, votre organisme à besoin de 48h pour revenir complètement à la normale. Ca paraît long, mais pas d’inquiétude, l’essentiel de la récupération se fait dans les 15 premières heures suivant l’effort, pas de souci donc à faire une séance de sport par jour, si celles-ci sont bien agencées les unes aux autres (voir notre article sur la complémentarité des cours).

Chaque processus que le corps met en place pour revenir à son état de repos consomme des calories, donc dans la théorie, on brule des calories encore 48h après une séance de sport ! Ca fait rêver, mais c’est un peu plus compliqué que ça ! En réalité, on peut découper l’AfterBurn Effect en 3 phases :

  • 1h après l’effort : Le corps est fatigué, il a libéré énormément d’hormones pendant l’effort, le cœur a accéléré, on respire vite, il faut vite faire revenir ça à la normale ! C’est pendant cette heure que la dépense de calorie post effort est la plus importante (environ 70% du total juste en 1h!)
  • 12h après l’effort : Il faut soulager et réparer les tissus musculaires, environ 25% du total de l’AfterBurn Effect est alloué à cette tâche.
  • 48h après l’effort : Nos 5 derniers pourcents servent ici à faire redescendre la tension et calme le système nerveux, le corps redevient reposé à 100% !

 

Une fois qu’on a bien compris tout ça, on comprend mieux pourquoi l’AfterBurn Effect est à ce point dépendant de la séance de sport qu’on vient de faire. Plus la séance est intense, plus on fatigue le corps, plus il faudra de calories pour le faire se calmer et se reposer. De plus, les efforts en Interval Training, comme ceux qu’on vous propose pendant nos cours sont plus efficaces pour déclencher de phénomène. On vous met ici un petit graphique pour vous explqiuer ça plus clairement :

 

On voit bien que pendant l’effort en interval (courbe verte), le métabolisme augmente plus que lors d’un effort classique (courbe rouge). Donc on brûle plus de calories pendant l’effort et le métabolisme reste aussi plus élevé après l’effort que par rapport à notre métabolisme de base (donc on brûle des calories aussi après l’effort).

Note : Le total de la dépense calorique de l’AfterBurn Effect est en moyenne de 10% du total des calories brûlées pendant la séance. Si vous avez brûlé 1000 Kcal pendant la séance, vous brûlez en réalité 1100kcal au total. Ca ne paraît pas énorme, mais dites vous que c’est que du bonus (et c’est déjà pas mal!) et que c’est comme si, avec votre carte de 10 séances, vous en aviez en réalité fait 11 ! C’est un peu comme des promos à vies !

Bilan

En bref, l’AfterBurn Effect ça existe, et c’est plutôt pratique ! Maintenant vous saurez pourquoi vous avez chaud après votre séance, pourquoi vous transpirez ou restez un peu rouge même en sortant de la douche : c’est que chez vous l’AfterBurn Effect est particulièrement efficace ! Du coup vous pouvez vous réconforter en vous disant que vous continuez à brûler des calories pendant ce temps, beaucoup dans l’heure qui suit, un peu pendant les 12 heures suivantes, et un tout petit peu jusqu’à 48h après votre séance !

Nous remercions notre coach Julien pour la rédaction de cet article intéressant.